La Newsletter de la SAM - n°17 - Janvier/Février 2020
Changement au Bureau de la SAM

Suite à l'Assemblée Générale du 18 janvier 2020 de la SAM:

Jean-Louis ROUGET, de sa propre volonté, et après à un vote à l'hunanimité, cède sa place de Président à Alain CASADO.

Le reste du Bureau de la SAM est reconduit.

Nous souhaitons tous nos voeux de réussite à notre nouveau Président.
Jean-Jacques Dorne et Marc Nayfeld interviewent PÉDRO
De la rue, on approche tout de suite le « monde de Pédro » : au portail, des sculptures de couleurs vives ; le long de l’entrée extérieure, tout un foisonnement d'êtres et de choses d'une diversité et d'une invention étonnantes. On parcourt ensuite un jardin tout en long avec ce qui semble une exposition en plein air de créations inattendues, insolites. Et on arrive devant l'espace du travail, « la cabane », « l'île-atelier ». L'entretien se déroule en grande partie dans la cabane, accompagné de nombreux bruits de manipulation. Puis la promenade reprend. Cet après- midi d'automne, un sol ensoleillé de feuilles jaunes offre de belles accordailles aux œuvres qui se tiennent là. Notre rencontre se termine dans la maison, où se rassemble tout un univers de tableaux, sculptures, machines en panne, remontées ou à démonter, objets transformés, photos ...
Pédro nous dit : « Faire quelque chose, ça m'habite tout le temps, tout le temps ». Faire, oui, c'est-à-dire métamorphoser en permanence ce qu'il ne cesse de rencontrer et de découvrir dans ses déambulations et divagations. Ses pas perdus, pourrait-on dire. Des pas gagnés pour l'imagination.

Pédro Voilà l’atelier. C’est une grande première, maintenant il y a du chauffage. Il faisait 5 ou 6° l’hiver, c’était vraiment trop froid. Ce sont les anciennes toilettes des fonds de jardin, puis l’ancienne cabane à outils. Je vais bientôt l’agrandir, je vais passer de 10 m² à 20. Pour moi qui ai l’habitude de travailler avec des pièces métalliques un peu partout, c’est nécessaire mais ça sera vite plein.

Jean-Jacques Tu les récupères où, ces pièces ?

Pédro Dans la rue essentiellement, chez les copains et connaissances qui me filent tout un tas de choses. Je travaille avec des chignoles en ce moment, ces chignoles c’est les brocantes ou les puces, les amis qui m’en apportent depuis quelques années. Tout ce qui est vilebrequins, chignoles et roulements à bille, je récupère et je stocke là-dessus. Les trépieds qu’on peut voir là, c’est pour Duo(s), une expo organisée avec l’association Estampura à laquelle je participe avec Charles Giulioli.
Mon grand plaisir c’est de fabriquer des sculptures sans rien acheter, ou le moins possible.
Au début j’ai toujours bricolé des objets, depuis que j’ai pu avoir des outils dans les mains. J’en ai démonté et remonté pas mal, ça m’a toujours plu. La sculpture à proprement parler, c’est parti d’une pompe à essence que j’avais récupérée, parce qu’effectivement j’ai toujours récupéré des objets dans les poubelles, dans les rues. J’habitais Toulouse et après je suis parti vivre à la campagne, dans le Lauragais, j’étais dans une vieille ferme, c’était le paradis de la ferraille. Et là j’ai commencé à faire des sculptures. Il y en a une qui est là, on la voit, c’en est une grande, une série qui s’appelait Les marcheurs. Je travaillais souvent à partir de pièces de récupération. J’ai eu la chance d’avoir dans cette ferme un atelier qui faisait 100 m². J’avais toute la ferraille étalée au sol et je construisais essentiellement des personnages. Voilà, comment j’ai commencé il y a une vingtaine d’année.
Jean-Jacques Qu’est-ce que tu en faisais, de ces bonshommes ?

Pédro Les premiers, c’était pour décorer la maison, le jardin. Pour des fêtes où les copains venaient. Et il y a une personne qui a commencé à vouloir m’en acheter. Mais je ne savais pas quoi faire parce que ça n’était pas fait pour ça, pour les commercialiser. C’était juste du plaisir. Du coup, j’ai finalement accepté de vendre. Des amis m’ont fait rencontrer un prof de soudure (Guy Thuleau, qui est aussi sculpteur) qui m’a aidé à souder un peu mieux que ce que je faisais. Il m’a fait connaître le peintre Philippe Vercellotti, qui m’a fait connaître la galerie Palladion, les Méridionaux, et ainsi de suite.

Jean-Jacques Au départ il n’y avait donc pas d’intention artistique ?

Pédro Non, il y avait le plaisir de concevoir des choses, mais il y avait quand même la notion que ça s’approchait de la sculpture. Quand des gens venaient chez moi, ils disaient « tu fais de la sculpture ». Bon, eh bien, si ça s’appelle comme ça, je fais de la sculpture.
C’est un domaine qui m’a toujours attiré et, même si je m’y suis mis tard, j’allais dans les expos, dans les musées. Mais je ne me suis pas dit : tiens, je vais faire de la sculpture un beau jour. C’est venu parce qu’il y avait des pièces marrantes, que j’ai pu faire un petit personnage …

Retrouvez l'interview complète sur le Site de la SAM en utilisant le bouton ci-dessous:
L'interview de PÉDRO
L'actu des Sociétaires de la SAM
Sur vos Agendas

Aux Abattoirs

Deep See Blue Surrounding You / Vois Ce Bleu Profond Te Fondre
Laure Prouvost
Du 24 janvier au 31 mai 2020

Après avoir participé au projet de Laure Prouvost pour la 58ème édition de la Biennale de Venise, les Abattoirs sont heureux d'accueillir, sur son site toulousain, la première étape de la tournée du Pavillon français.

Plus d'infos...

Espace Écureuil

Nous ne savions pas ce que Vos yeux regardaient
Exposition du 7 février au 25 avril 2020

Avec notamment les œuvres de Etel Adnan, Michelangelo, Antonioni Marc-Antoine Bartoli, Yoan Beliard, Corinne Bongrand, Damien Cadio, Charlotte Charbonnel, Jean Cocteau, Dora García, Hervé Guibert, Yashuiro Ishimoto, Stéphane Lecomte, Gabriel Léger, Olivier Leroi, Duane Michals, Odon, Bernard Piffaretti, Gwenaël Porte, Maryvonne Rocher-Gilotte, Georgia Russell, Edwart Vignot, Anne-Charlotte Vimont, Masao Yamamoto

Plus d'infos...

Galerie 3.1

Et l’enfance ?
Danièle Boucon
Vernissage, le jeudi 23 janvier à 19h

Des photos symboliques en forme « d’arrêts sur image » trouvant leur place dans le mouvement continu de la vie, rythmé par le temps qui court et danse.

Plus d'infos...

Museum Toulouse

EXTINCTIONS, LA FIN D’UN MONDE ?
DU 9 OCTOBRE 2019 AU 28 JUIN 2020

C’est aujourd’hui sur un rythme effréné et sans précédent que les espèces s’éteignent et que la nature décline. Le rapport accablant de la Plateforme Intergouvernementale sur la Biodiversité et les Services Écosystémiques (IPBES), approuvé début mai par 130 États, sonne l’alarme devant la gravité de la situation : plus d’un million d’espèces végétales et animales sont menacées d’extinction. Face à cette urgence, il est plus que jamais nécessaire de réinventer un monde au bord de l’extinction, en composant un nouveau pacte avec le vivant.

Plus d'infos...

Quai des Savoirs

Code alimentation
Explorons l'alimentation du futur
Du 18 décembre 2019 au 6 septembre 2020

L'alimentation est un sujet d'actualité qui soulève de nombreux débats, passionnés et passionnants.
Scénarisée avec des auteurs de science-fiction, des chercheurs et des scientifiques, Code alimentation vous propose d'appréhender l'alimentation d'aujourd'hui et de demain à travers une expérience de visite singulière et gamifiée qui vous plongera dans un univers futuriste.

Plus d'infos...

Musée Saint-Raymond

Wisigoths. Rois de Toulouse
Exposition présentée du 27 février au 27 septembre 2020

Le 1600ème anniversaire de l’installation des Wisigoths à Toulouse est une belle occasion pour le musée Saint-Raymond, musée d'Archéologie de Toulouse, de présenter au public une part de son histoire qu’il méconnaît bien souvent, en centrant le propos de cette exposition sur la capitale Tolosa et son territoire au Ve siècle.

Plus d'infos...

Musée Soulages - Rodez

Du 14 décembre au 10 mai 2020

Le musée soulages consacrera une exposition à la création abstraite des femmes dans les années 50 à Paris : Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture.

Plus d'infos...

MO.CO. - Montpellier

Les non-conformistes. Histoire d’une collection russe
Du 13 novembre 2019 au 09 février 2020

Pour sa deuxième exposition, MO.CO. Hôtel des collections présente un ensemble exceptionnel de 130 oeuvres provenant de la Galerie Nationale Tretiakov, le musée d’art russe de Moscou.

Plus d'infos...
TMC
TMC
TMC
La Newsletter de la SAM - Contact@artistes-meridionaux.fr